Ouverture Cabinet vétérinaire solidaire HappyVet à Toulouse

L’aventure continue!!

Toute l’équipe Happyvet a le plaisir de vous annoncer l’ouverture d’un nouveau cabinet vétérinaire solidaire HappyVet à Toulouse.

Le cabinet ouvrira ses portes le 4 Octobre 2021 à 9.00.

Il est déjà possible de prendre RV au 07.50.50.00.89.

Le cabinet est situé au 9 avenue Bourgès-Maunoury 31200 TOULOUSE.

Au plaisir de vous y accueillir!

Le 14 juillet en toute sérénité

feu d'artifice

Pour fêter le 14 juillet, la plupart des communes nous offrent un spectacle haut en couleurs. Nous parlons bien sûr des feux d’artifices ! Un régal pour nos yeux… En revanche, pour nos amis les poilus, ces lumières éblouissantes et ces bruits assourdissants sont perçus comme un danger et une grosse source de stress.

Comment aider nos animaux à passer un bon 14 juillet ?

Dans un premier temps, même si le chien est un membre de la famille qui nous suit partout, on évitera de l’emmener avec nous sur les lieux du feu d’artifice. La foule, le bruit (perçu avec une ouïe plus fine que la nôtre) seront autant de facteurs de stress auxquels il ne faut pas exposer les chiens, et ce, afin d’éviter un coup de panique, d’éventuels comportements agressifs ou une fugue.
Les chiens ont en effet le réflexe de courir dans tous les sens pour fuir ce qu’ils perçoivent comme                    un « danger. »

On observe, en effet, un pic des fugues à ces périodes. N’oubliez pas que l’identification peut lui sauver la vie et permettre qu’il soit retrouvé plus facilement. S’il s’est malheureusement perdu, n’hésitez pas à le signaler à l’ICAD ainsi qu’aux fourrières proches de chez vous.
Le risque de se faire percuter par une voiture en traversant sous le coup de la panique est également accru.
L’idée de l’habituer dès son plus jeune âge est malheureusement fausse ! Bon nombre de loulous ressortent de cette expérience traumatisés.

La meilleure chose à faire est de le rentrer à l’intérieur de la maison. Ne le confinez surtout pas dans le jardin. Ensuite, permettez-lui d’aller se cacher… Vous pouvez l’aider en lui installant son panier dans un endroit calme et sombre ou encore en lui laissant l’accès à un lieu où il se sentira en sécurité, cela peut être un placard, sous un lit… Vous pouvez aussi mettre sa cage de transport à disposition : ce lieu clos et sombre lui permettra de se sentir en sécurité.
Évitez de changer votre comportement à son égard, de lui parler calmement ou de le câliner.
Cette attitude lui fera croire qu’il a raison de s’inquiéter.

Vaquez à vos occupations pour lui montrer que ce son n’est pas inquiétant.
Pour certains, détourner leur attention en jouant ou en donnant un ordre par exemple peut faire diminuer le stress.
Si vous laissez votre animal seul à la maison le temps d’aller voir le feu d’artifice, vous pouvez mettre une musique relaxante : https://www.youtube.com/watch?v=KNQ-9uEclWA
Elle aidera votre animal à se détendre et atténuera le bruit des détonations.

Pareil pour les chats :

Ils savent très bien où ils se sentent en sécurité : laissez-les y aller et ne les dérangez surtout pas.
Les NACS, quant à eux, se réfugieront dans leur petite maison. Pour le confort de tous les animaux de la maison, n’oubliez pas de fermer les volets pour éviter qu’ils ne voient les lumières.
Si votre animal est vraiment trop stressé, il existe :
-Des phéromones apaisantes en spray ou en collier
-Des compléments alimentaires
-La désensibilisation, méthode progressive d’adaptation aux bruits.
Demandez toujours conseil à votre vétérinaire.

Vous êtes prêt à passer un 14 juillet serein, alors profitez bien.

L’équivalence de l’âge chien/humain

puppy-chiot

Les chercheurs ont réussi à élaborer une nouvelle formule mathématique pour calculer « l’âge humain » des chiens.

La multiplication de l’âge de Médor par 7 n’est pas le bon calcul !

« Les chercheurs rappellent que les mammifères ont tous des éléments en commun, parmi lesquels des étapes physiologiques similaires, du développement du nourrisson à la puberté, la vieillesse et la mort. » Une étude comparative des différents stades du développement a donc été réalisée entre 320 humains et 104 labradors.
L’âge humain correspond à 16 fois le logarithme de l’âge canin, auquel on ajoute 31. Pas de panique, ça à l’air compliqué mais on vous explique tout.

Prenons l’exemple d’un chien de 2 ans.

Alors sur ce calculateur en ligne: https://www.rapidtables.com/calc/math/Ln_Calc.html

Vous entrez, juste après In, le chiffre 2, puis cliquez sur Calculate, vous obtenez alors un long chiffre dans Result. 0.6931471805599453 arrêtez vous au 4ème chiffre après la virgule.

Multipliez le logarithme par 16. Pour nous, cela fait donc 11,0896

On ajoute 31 : cela donne 42 . Notre chien de 2 ans a donc un âge équivalent à celui d’un humain de 42 ans.

« Cette formule se vérifie plutôt bien, car ils ont pu établir des corrélations précises entre les âges et certains stades physiologiques. On constate qu’avec leur calcul, les neuf mois chez le nourrisson correspondent bien au stade des sept semaines chez le chiot, à savoir l’arrivée de la dentition. Quand l’espérance de vie moyenne d’un chien de type labrador est de 12 ans, la formule amène à l’âge humain de 70 ans… soit la moyenne de l’espérance de vie humaine. »

 

« Il faut relever que cette formule a été construite à partir des labradors. Or, évidemment, les races de chiens ont quelques différentes, notamment en ce qui concerne l’espérance de vie. Mais les labradors ont une espérance qui se situe dans la moyenne, donc même si vous côtoyez un autre type de chien, cette formule reste plus fiable qu’une simple multiplication par sept. »

SOURCE : Virginie Fauroux LCI
Centre de recherche de l’université de Californie, San Diego.

Les chats parachutistes.

chat à la fenêtre

Si le nom peut prêter à sourire, les conséquences d’une chute pour un chat, elles, peuvent être dramatiques.
Les chats sont des être curieux et joueurs, une fenêtre ouverte est pour eux une invitation à regarder ainsi qu’à essayer de sortir. Mais certains sont plus maladroits que d’autres, il est possible qu’ils évaluent moins bien les distances et qu’ils glissent.
Il est également possible qu’un bruit ou une situation les surprennent, les faisant sursauter puis tomber.
Quant aux chats chasseurs, ils oublieront vite le vide.

PROFIL DU CHAT PARACHUTE

Le chat le plus enclin à souffrir du syndrome du chat parachute répond à deux caractéristiques :
Il a moins de 2 ans : Les chats plus âgés tombent plus rarement.
Il n’est pas stérilisé :
Les chaleurs ou le rut peuvent favoriser la chute d’une fenêtre ou d’un balcon.

Contrairement à l’idée reçue, les chats ne retombent pas toujours sur leurs pattes et quand bien même, celles-ci ne sont pas préparées à supporter un tel choc.
Les dégâts après une chute peuvent être multiples, visibles ou pas ! Il est donc important dans tous les cas de consulter un vétérinaire.
Le premier état que l’on observe après la chute est l’état de choc.
Attention, cet état de choc peut parfois sembler absent, le chat aura l’air d’aller bien, néanmoins il y a toujours 72 heures de phase critique à la suite d’un tel traumatisme.
Pendant ces 3 jours, vous devrez rester vigilant et veiller à ce que l’état de votre chouchou ne se dégrade pas brutalement.

Les principaux motifs de consultation après une chute sont : fracture, fente palatine, hémorragie...

Dans tous les cas, un chat qui tombe par la fenêtre, quelle que soit la hauteur, quel que soit son état quand vous le récupérez, doit impérativement se rendre en clinique vétérinaire en urgence.
Ne donnez surtout aucun médicament à base d’aspirine. Cela aurait pour effet de fluidifier le sang et d’augmenter l’ampleur du saignement en cas d’hémorragie.
Prenez la température du loulou. Si vous constatez une baisse régulière ou une température rectale inférieure à 37°C, réchauffez votre animal avec des bouillottes et des couvertures.
Appelez la clinique vétérinaire pour les prévenir de votre arrivée afin que l’équipe soit prête à vous accueillir.

Mieux vaut prévenir !
La prévention est encore le moyen le plus efficace pour s’éviter tant de soucis et de peine.
Pour cela, protégez vos fenêtres ! Un grillage cloué sur un cadre en bois, ou directement sur la fenêtre.
Pensez aussi aux fenêtres oscillo-battantes qui présentent un double risque, car le chat peut s’y retrouver coincé ! N’hésitez pas à consulter notre article facebook du 1er avril 2020 sur le sujet.
De la même façon protégez vos balcons.
Ces grillages ne sont pas forcément inesthétiques, ni compliqués à faire, mais ils peuvent sauver la vie de votre compagnon !